Coronavirus - Israël, toujours une guerre d'avance ?

Il semblerait qu'Israël gère bien mieux la pandémie de Coronavirus que bien des pays "occidentaux"...

A ce jour 10h locales, selon Eretzinfo (lien Telegram), il y a en Israël 529 touchés, dont 12 guéris, 498 en état léger, 13 en état moyen, 6 en état grave, et... 0 mort.

Israël est un petit pays, habitué à la gestion de crise, dispose de nombreux réservistes, est en capacité de mobiliser beaucoup de moyens quitte à sacrifier une part importante de son économie (500.000 chômeurs annoncés dans les prochains jours).

Les touchés voient leur parcours retracé (de quel pays ils rentraient - énorme majorité des contaminations ; à quelles manifestations ou dans quels lieux ils se sont rendus, qui parmi les autres patients ils ont cotoyé - cas fréquent au début) alors que la plupart des pays ont abandonné cette phase, se contentant de gérer au mieux les flux entrants aux urgences.

Israël a devancé les pays européens en prenant très vite des mesures de restriction à l'entrée dans le pays (limitée à certains pays : Italie, puis Allemagne et France au début puis généralisées ensuite) : interdiction d'entrée (ou quarantaine obligatoire de 14 jours dès le 9 mars).

Les fermetures de lieux publics / commerces ont été plus vigoureuses et anticipées qu'ailleurs : tout a fermé sauf pharmacies / banques / stations service et supermarchés.

Le Shin Bet (service de renseignement intérieur) a été aurorisé à traquer le téléphone des malades pour informer rapidement leur entourage des contacts dont ils ont pu être victimes. Cette technologie était jusqu'ici utilisée dans des opérations de lutte contre le terrorisme.

Il semble même qu'il y ait un projet de géolocalisation en temps réel des malades...

Tsahal a été chargé de rapatrier du matériel médical et de transformer de grands hôtels en hopital pour soigner / confiner les cas les moins graves.

Le Mossad (service d'espionnage) a importé dans la nuit du 18 au 19 mars 100.000 kits de tests et compte aller jusqu'à 4 millions en quelques jours pour une campagne de dépistage massif. Bien sûr, le nombre de cas risque de grimper ensuite... mais les statistiques seront alors bien meilleures que dans les autres pays (pas de biais avec le nombre de porteurs sans symptôme).

Le pays a fait le choix de combiner les méthodes les plus efficaces au plan mondial : confinement strict, dépistage massif comme en Corée du Sud, y compris avec une sorte de "Drive In", isolement des malades...

Par ailleurs, il a démontré une fois de plus qu'il était tout sauf un état d'Apartheid puisque les services médicaux ont collaboré activement avec leurs homologues de la bande de Gaza (incluant la distribution de kits de dépistage) ou des "territoires disputés", et on a appris le 18 mars que 25.000 travailleurs arabes étaient autorisés à rester plusieurs semaines en Israël pour éviter déplacements et donc propagation du virus.

Pour l'instant, il semble que la gestion de cette crise en Israël soit une sorte de modèle.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la première lettre du mot x736bcqs ? :