L'apartheid oui, mais de quel côté ?

Comme je l'ai déjà rappelé, des milliers d'arabes de Gaza ou de Cisjordanie traversent chaque jour les "frontières" pour venir travailler en Israël, même si des contrôles stricts sont réalisés pour des motifs sécuritaires (ce qui n'empêche pas les attentats). Mais que se passe-t-il dans l'autre sens ?

Ne parlons pas du cas extrême d'un juif ou d'un homosexuel qui aurait l'idée saugrenue d'aller visiter Gaza, et dont l'espérance de vie se chiffrerait instantanément en minutes !

Non, un simple touriste étranger ayant l'imprudence de se balader en Cisjordanie dans une voiture dotée de la mauvaise plaque d'immatriculation, comme c'est arrivé, ou bien sûr tout israélien, se fait immédiatement repérer, prendre en embuscade et caillasser.

Parfois c'est pire comme cette mère de 3 enfants, puéricultrice, assassinée hier alors qu'elle circulait sur une route près de Hébron, sous les yeux de sa fille de 5 ans (miraculeusement indemne malgré une vingtaine d'impacts de balles sur la voiture).

L'avant-veille c'était un père juif et son fils, non armés, ayant eu la mauvaise idée d'aller faire tourner l'économie locale d'une enclave arabe, et qui se sont fait "logiquement" massacrer dans la station de lavage qu'ils avaient choisie. Ce n'est pas comme cela que les échanges économiques vont se développer !

Et bien entendu, nos médias de "sévice public", AFP et RFI en tête, se sont précipités pour parler de "fusillade" (alors qu'il n'y a pas eu d'échanges de tirs, et que c'est la première définition du terme).

 

Chacun notera l'adjectif "occupée", ce qui pourrait sous-entendre (ai-je vraiment un doute ?) que quelque part, les victimes "l'ont bien cherché"...

 

Ainsi, de quel côté se situe l'apartheid qu'on reproche à Israël ? Faut-il cesser de contrôler les travailleurs arabes qui veulent venir travailler, faut il abattre les murs, faut-il cesser de construire des routes réservées aux juifs ?

Les choses sont comme souvent l'inverse de la réalité alternative brossée nos chers médias et partis de gauche, quand ils ne choisissent tout simplement pas de l'occulter.

Même si ce n'est pas aussi tragique, je fais un parallèle avec l'histoire récente des fouilles archéologiques de St Denis, où des femmes archéologues se sont faites harceler et insulter à cause de leurs tenues légères (tenues de travail habituelles adaptées à la chaleur, faut-il le préciser). Il a fallu mettre des affiches visant à réprimer le sexisme des "passants" et à inviter au "respect", et des panneaux pour masquer les travaux en cours.

 

Dans les 2 cas (Cisjordanie et St Denis), la population ultra dominante est la même, les codes religieux les mêmes, donc le non respect des femmes et tutti quanti.

Dans les 2 cas, les médias déforment ou occultent.

Dans les 2 cas, les partis de gauche font l'autruche.

Dans les 2 cas, l'apartheid est initié par la même population, qui ne sait pas se tenir et fait systématiquement preuve de violence, et on aboutit (même si nous n'en sommes qu'aux prémisses dans le 9-3) aux mêmes résultats : de l'insécurité, des violences, des murs...

 

Alors, l'apartheid... de quel côté ?

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est le deuxième caractère du mot esykv0nd ? :